Tout savoir sur le sevrage du lapin

Lapin sevré

Le lapin, comme tout animal, dans les premiers jours de sa vie a besoin de sa mère, la lapine, pour recevoir l’alimentation nécessaire à lui apporter tous les nutriments essentiels à sa croissance et son début de parcours dans la vie. Cette alimentation est principalement du lait maternel dans les premières semaines. Puis, le petit lapereau devra apprendre petit à petit à changer de régime vu sa nature herbivore. Il est donc essentiel de savoir gérer la transition de l’alimentation lactée vers une alimentation normale faite de nourriture solide. On l’appelle la phase du sevrage.

Qu’est-ce que le sevrage chez le lapin ?

Un sevrage, chez un lapin comme chez tout autre être vivant, est une étape importante dans la vie d’un petit être qui s’apprête à faire connaissance avec le monde qui l’entoure. L’allaitement est comme déjà précisé, une étape et un processus indispensable pour apporter les nutriments primaires essentiels pour les premiers jours du lapin, car il doit d’abord atteindre un certain point de maturité pour être converti à un régime adapté à un lapin normal. Un sevrage est donc l’étape transitoire, d’un régime maternel dont la base est le lait, à un régime alimentaire où des aliments solides lui seront introduits petit à petit pour assurer une bonne croissance à ce petit être. Cependant, durant cette phase assez sensible, le lapereau est vulnérable, et peut se retrouver dans une situation létale si la transition est mal faite et pas prise au sérieux. Si vous n’avez pas l’habitude d’avoir affaire à ce type de responsabilité et que c’est votre première adoption de lapin, vous pouvez avoir recours à un vétérinaire qui vous donnera les instructions sur comment introduire des aliments solides à un lapin en fonction de son âge, ainsi que les aliments à éviter pendant cette période transitoire, au risque de vous retrouver dans une situation assez délicate pouvant induire la mort de l’animal.

Surveiller le sevrage du lapin, est-il important ?

Bien-évidemment, ce n’est pas chose facile lorsqu’on est débutant de devoir surveiller le processus de sevrage de son lapin. Un animal de compagnie aussi fragile, a constamment besoin d’être assisté à cette période pour mener à bien la transition.
La période de sevrage doit se faire à partir d’1 mois d’allaitement maternel pour que cette phase puisse être dépassée très vite. A côté de cela, il est à noter que pour entamer ce processus, vous devez tout d’abord placer le lapereau dans un endroit autre que celui où se trouve la mère pour faciliter la tâche, sinon ça ne sera pas possible. Par la suite, commencer l’introduction de nouveaux aliments petit à petit sans brusquer son appareil digestif au risque de lui causer des troubles. Il faut donc prendre le temps de permettre à l’animal de bien s’adapter avec le nouveau régime alimentaire, pour qu’une fois la durée passée, et le sevrage ayant été mené à bien, le lapin pourra s’intégrer dans son nouvel environnement sans aucun problème.

Que faut-il donner à un lapin pendant le sevrage ?

Pour ne pas avoir à trop se poser de questions et mettre la vie de votre animal en péril, consultez l’avis d’un vétérinaire pour vous faire une liste des aliments à lui donner ainsi que ceux à éviter. Mais également, les différentes périodes d’introduction de nouveaux aliments et à quelle fréquence pour ne pas provoquer des troubles du comportement liés à l’animal. Généralement, au tout début, il est conseillé de commencer par introduire progressivement dans la cage de votre lapin :

  • Du foin de luzerne;
  • Légumes propres et nettoyés en petite quantité (carottes, etc.);
  • Granulés pour lapin.

Ainsi que d’autres aliments en quantité limitée afin de maintenir la phase de transition et la compléter de manière optimale.

Top