Tout ce qu’il faut savoir pour assurer une bonne immunité aux lapins.

Lapin qui se fait vacciner

Nous avons tous vu ou eu au moins une fois dans notre tendre enfance, cette boule de douceur qui a peur d’a eu près tout, ayant un amour fou pour les carottes. Les lapins. Ce petit animal aime tout ce qui est propre, et est très sensible à certains climats. Ce n’est pas tout le monde qui s’en occupe, seul ceux qui sont vraiment passionnés. Notre sujet aujourd’hui se portera plutôt sur leur santé et à la manière avec laquelle les spécialistes protègent leur immunité. Nous vous parlerons des vaccins pour lapins.

Un vaccin pour le lapin est une chose obligatoire ?

Les lapins sont très sensibles et sont souvent exposés à plusieurs virus causant notamment deux maladies plus ou moins graves, selon le temps de la prise en charge, les voici :

  • la myxomatose;
  • la maladie hémorragie.

Cela dit, la myxomatose, pour la vulgariser est une maladie qui touche exclusivement les lapins domestiques ou sauvages, sur une zone très sensible qui est l’œil, l’hémorragie quant à elle, est très contagieuse et dans certains cas, mortelle. Il est vrai que le vaccin n’est pas une chose qui garantit la non contamination à 100%, mais elle diminue de manière considérable l’exposition à ces deux maladies, et en réduit les symptômes. En définitive, oui, il est obligatoire et très recommandé d’ailleurs de vacciner le lapin.

Quand est-ce qu’il faut vacciner un lapin :

On ne vaccine pas le lapin sur un coup de tête, il doit avant tout avoir accès à un suivi médical très méticuleux, mais de manière générale, le vaccin est recommandé à partir de 5 semaines, jamais quand il est malade, ou quand il a quelconques symptômes, ou s’il est exposé les dernières semaines à un traitement à base de corticoïdes.

Quels vaccins pour le lapin ?

Nous nous sommes référés à une clinique recommandée portant le nom de PARME, les spécialistes de cette dernière stipulent qu’il n’y a que deux vaccins qui sont recommandés pour les lapins, et plus précisément, pour le traitement des maladies que nous avons cité précédemment dans notre article. Les voici :

  • Le vaccin NOBIVAC Myxo-RHD;
  • Le vaccin FILAVAC VHD K C+V.

Ces vaccins ne sont pas choisis par hasard. En effet, le premier, protège le lapin contre la Myxomatose pendant une durée d’un an, et comme il a été mentionné dans la session précédente, il est conseillé à partir de 5 semaines. Le second quant à lui, protège de la maladie hémorragique, et il est effectué à partir de 10 semaines. Pour une durée à long terme. Et pour une efficacité durable, il est conseillé de faire une autre ingestion qui sera espacée de la première de 5 semaines.

Vaccination des lapins : que faut-il retenir

Pour assurer une bonne santé à votre animal, même si le risque zéro n’existe pas, il faut un suivi et un accompagnement auprès des spécialistes, eux seuls peuvent déterminer l’état du lapin et recommandé ou non, l’utilité d’avoir un vaccin. Il est à noter que le vétérinaire vous mettra en garde sur la peur que pourrait éprouver un lapin, d’ailleurs généralement ils meurent de crises cardiaques, il faut non seulement veiller à leurs immunités, mais aussi leur éviter toute mauvaises surprises, comme le fait de leur rendre visite tard le soir, histoire de savoir si tout va bien.

Avoir un animal de compagnie est une responsabilité, ce n’est absolument pas une chose que l’on devrait prendre à la légère, beaucoup de facteurs rentrent en compte, son état de santé, sa bonne nutrition, son état psychologique, mais surtout son sentiment d’appartenance. Bien que le lapin n’ait pas de moyen d’expression, il faut apprendre à identifier ses peurs, et à les alléger. Il est à lui seul une thérapie.

Vaccin et bonne alimentation contribuent à l’immunité de votre petit compagnon, mais n’oubliez pas d’acheter la meilleure cage à lapin pour son bien-être.

Top